L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Selon Crozier, l’organisation « est la réponse au problème de l’action collective qui se pose dès qu’un projet ou une activité ne peut être mené par l’exercice des capacités d’un seul individu ». Intellectuel français, mandarin des glorieuses années 60-70, Michel Crozier à popularisé la sociologie des organisations. L'organisation désigne l'action mais aussi le résultat de l'action de celui qui délimite, structure, agence, répartit, articule. Dans l'organisation de l'espace, certains éléments jouent un rôle particulier, qui est un rôle structurant (George 1970). Selon Crozier, avec cette analyse, on passe de l’organisation formelle qui ses celle de Weber, Fayol et Taylor à l’action organisée qui est l’analyse stratégique qu’il essaie de mettre en avant : « un ensemble humain structuré qui coordonne les actions de ses participants par des mécanismes de … "Il faut faire participer les employés à la définition des finalités", renchérit un intervenant. Les acteurs sont autonomes et engagent leur autonomie dans des zones mal réglementées de l'organisation. - le cadre théorique de l’organisation : définition, structure, notion de modèle ; - les formes et processus : typologie, organisation du travail, prise de décision, coopération, contrôle ; - les évolutions actuelles : changements, fonctionnement par projets, qualité, nouvelles technologies, outils de gestion économiques ; - les méthodes d’analyse et d’action. Les dirigeants y sont autoritaires, obsédés par la défense de leurs avantages et de leur pouvoir. Ils font fonctionner cet ensemble à travers un réseau de relation dans lequel ils négocient, échangent et prennent des décisions. Le plus célèbre des sociologues français des organisations était invité par le groupe LMS Conseil pour animer un séminaire et un dîner-débat sur la gestion du changement. C'est une notion essentielle dans la perspective de Crozier qui, après Parsons, considère que les problèmes de pouvoir constituent le problème central de toute théorie de l'organisation. Selon la nouvelle définition proposée en 1988, R N Anthony présence le contrôle de gestion comme : « le processus par lequel les managers influencent d’autres membres de l’organisation pour mettre en œuvre les stratégies de cette organisation ». CROZIER M. et FRIEDBERG E., L’acteur et le Système (1977) FRENCH, J.R.P., & RAVEN, B. Au contraire, ils devraient anticiper, "réinventer les choses". Un . D’une part, elles sont isolées les unes des autres et ne sont intégrées dans de véritables stratégies de changement. D'un point de vue théorique, on peut dire qu'il prend la suite des analyses structuro-fonctionnalistes . Selon cet auteur, les théories de l’organisation reposent sur des images implicites qui nous éclairent sur les organisations. Ainsi, le pouvoir est définit en tant que capacité d'un acteur à faire agir un autre acteur, mais ce pouvoir n'est par conséquent pas lié systématiquement à la position statutaire (position hiérarchique supérieure). 2. Mais des technocrates pressés l'ont déplacé sur de prétendus sureffectifs. terrain de certaines notions comme celle de l'organisation. L'expert par exemple, est celui qui détient la possession d'une compétence difficilement remplaçable et est le seul qui dispose par conséquent d'un savoir-faire, de connaissances et de l'expérience nécessaire lui permettant de résoudre certains problèmes au sein de l'organisation. Michel Crozier et Erhard Friedberg définissent ce livre comme un manuel, non pas de sociologie des organisations, mais de sociologie de l’'action organisée. Selon cet auteur, les théories de l’organisation reposent sur des images implicites qui nous éclairent sur les organisations. Les entreprises et les Etats devront faire avec. Leur application sur le terrain permet de rendre compte d'une manière efficace du fonctionnement réel des organisations. Mais pour tout cela, il faut beaucoup d'écoute. Cet article théorique cherche à réhabiliter le rôle de la transgression des règles dans l’organisation. zone hiérarchique : son statut ; zone de l'expert : savoir, savoir-faire, savoir-être ; zone de l'information : celle qu'on possède ou non ; zone de l'environnement : … Originalité et redondance d'après A. Moles (doc. Critiquant la condamnation systématique de tout phénomène transgressif par les sciences de gestion, nous cherchons à montrer qu’une partie du phénomène ne doit pas être comprise comme une pathologie de l’organisation, mais bien comme un élément de son fonctionnement normal. Observez comment ils le font. L'organisation se donne de nouveaux objectifs, recrute du personnel, licencie,... et a donc besoin d'ajustement permanent. L'écoute s'est arrêtée", raconte-t-il. A ce modèle français, Crozier aime opposer l'Amérique qui génère tout et son contraire: des conservateurs, des libéraux, des technologies, des hippies, des mafias... mais chacun innove dans son domaine. I. Les différentes approches du pouvoir dans l’organisation 1.1 Définition et sources du pouvoir dans l’organisation : Le pouvoir : ... ­Crozier et Friedberg * (« l’acteur et le système » 1977). Ce ne sont pas les organigrammes qui mènent les administrations et les entreprises, mais les relations personnelles entre les hommes. La notion de zone d’incertitude Selon Michel Crozier et Erhard Friedberg (1977) « Ensuite, les structures et les règles gouvernant le fonctionnement officiel d’une organisation déterminent les lieux où des relations de pouvoir pourront se développer. Le plus souvent, ces définitions sont des « listes » où l'on peut retrouver des éléments de natures très diverses. Crozier est l'auteur du "phénomène bureaucratique", en 1963. [Gérard Pirotton ] ... Plan de Formation : insérer la réflexion dans l’analyse stratégique de l’organisation. Le règlement est un refuge, un but en soi. Encore une évidence? Taux de redondance de la langue française, d'après A. Moles : Figure 27. Elle part du constat suivant: étant donné qu'on ne peut considérer que le jeu des acteurs soit déterminé par la cohérence du système dans lequel ils s'insèrent, ou par les contraintes … Ces ajustement ne se font pas par l'organisation mais s'effectuent par les acteurs eux-mêmes qui cherchent à reconstruire l'ensemble en mouvement. (1959). Cette idée de relation met l'accent sur le fait que si celui qui détient le pouvoir peut contraindre un inférieur à agir, ce dernier peut tout de même exécuter cette action de multiple manière et de ce fait exercer une sorte de contre pouvoir en lien avec la maîtrise de zones d'incertitude. L'idée de Taylor du "one best way" est ainsi mise à mal. contact étroit. Crozier est l'auteur du "phénomène bureaucratique", en 1963. Motif: la bureaucratie, les blocages de sociétés de la France des années 60 ressemblent étrangement à ceux du Maroc des années 90. selon Michel CROZIER et Erhard Friedberg. Mais le sociologue du travail persiste dans son réalisme: "On ne change pas à partir de la finalité, mais de la connaissance de la mise en oeuvre". Le statut accordé, la définition des fonctions, le pouvoir de décision. "Les vendeuses d'un grand magasin parisien récoltaient les protestations des clients mécontents pour les oublier aussitôt. du Seuil, 1993. Ces ajustement ne se font pas par l'organisation mais s'effectuent par les acteurs eux-mêmes qui cherchent à reconstruire l'ensemble en mouvement. - Chaque acteur possède une relative liberté. L'organisation confère du pouvoir, de l'autorité à des acteurs qui peuvent définir des normes, édicter des règles et donner des ordres. Le pouvoir dans une organisation se répartit sur quatre zones qui se recomposent en permanence en fonction de l'évolution du contexte : Zone hiérarchique : le statut d'autorité. Sa Selon lui, ce modèle est le reflet de … La zone de l'expert concerne la compétence du négociateur sur les domaines qu'il maîtrise. Lorsque l’organigramme prévoit des rapports simplement techniques entre des catégories de travailleurs, s’instaurent entre eux des relations de pouvoir non voulues et imprévisibles. Le personnel frustré, démotivé y travaille dans une sourde révolte. Théories / L'organisation et son fonctionnement / Les sociologies de l'organisation / Crozier M . Michel Crozier et Erhard Friedberg définissent ce livre comme un manuel, non pas de sociologie des organisations, mais de sociologie de l’'action organisée. Il faut également souligner que dans nos sociétés contemporaines rationnelles et scientifiques, nous avons tendance à reconnaître et ainsi valider ce pouvoir à tout expert reconnu comme tel au travers d'un système scolaire légitimisant telles ou telles savoirs au détriment d'autres (cf. Le pouvoir dans l’organisation peut provenir de différentes sources : ­ l’autorité légale (fonction hiérarchique) ­ la maîtrise d’une ressource, d’une compétence, de l’information cad la maîtrise d’une zone d’incertitude (Crozier*) Motif: la bureaucratie, les blocages de sociétés de la France des années 60 ressemblent étrangement à ceux du Maroc des années 90. "C'est une révolution des activités humaines. Cette ressource permet à l'individu qui la possède un pouvoir accru dans la mesure où il détient l'information et la connaissance des réseaux à la fois dans l'organisation et hors de l'organisation. "Mais vous n'avez plus le choix, dit en substance le sociologue. Bibliographie. L’analyse stratégique de Crozier et Friedberg 3.1. Vous ne pouvez plus avoir d'employés exécutants, car il n'y a plus d'emploi d'exécutant". REYNAUD J.D., Les règles du jeu. De mon point de vue son œuvre comprend deux parties qui sont assez souvent mêlées. L'organisation, son système et ses sous-systèmes permettraient de mieux comprendre les stratégies d'acteurs : il faut partir, non pas de l'acteur, mais de sa stratégie individuelle. A ce sujet voir M. Weber, Chap III. 5/8 explicites, mais s'organise par rapport à des opportunités (contexte) et par rapport aux comportements des autres acteurs; 4. La seule issue du conservatisme français était l'explosion de mai 68. A ce sujet voir M. Weber, Chap III. Le concept de stratégie permet de saisir les régularités de comportement des individus. Studies in Social Power. Cette possibilité existe du fait qu'un individu à réussi à préserver une zone (un champ de compétence par exemple) que l'autre ne possède pas et dans laquelle son comportement et par conséquent imprévisible. 1-Définition de L ’entreprise : « l ... - selon de degré depréisibilité des résultats on peut distinguer un système déterministe et un système probabiliste. Il apparaît ainsi comme un vecteur de régulation des comportements au sein de l’organisation. Tous les patrons, Français ou Marocains pérorent sur la motivation et la bonne "gestion des ressources humaines". Présentation schématique. Il y va de l'amélioration de la gestion tant nationale qu'internationale. Définition de la bureaucratie selon Crozier : climat de routine, de rigidité, de contrainte et d'irresponsabilité qui caractérise les organisations. Les définitions de la qualité de vie au travail (QVT) se limitent généralement à esquisser un « champ », c’est-à-dire un ensemble d’éléments supposés relever de la qualité de vie au travail. L'acteur donc, à qui une tâche est confiée pourra interprêter son rôle dans l'organisation d'une manière qui lui est propre. Dans la pratique, une organisation peut être la combinaison de ces trois types : L’organisation charismatique basée sur les qualités personnelles du leader. S'il ne veut pas perdre de son autorité, il perdra son entreprise. L'organisation se caractérise par les traits suivants : - Une division des tâches : c'est cette division des tâches qui distingue un groupe structuré d'un autre qui ne le serait pas. 'The bases of social power,' in D. Cartwright (ed.) Interrogées, elles ont répondu que les directeurs refusaient de les entendre ou de changer le merchandising, conçu selon leur logique de grands managers. Malaxez tout cela avec votre marché, votre technologie. L'organisation se donne de nouveaux objectifs, recrute du personnel, licencie,... et a donc besoin d'ajustement permanent. − Dans le domaine artist. En effet, loin d'être harmonieuse, la vie d'une organisation est parsemée de conflits et de luttes de pouvoir. Pour identifier ces parties de l’organisation, nous nous réfèrerons en page 5 à la représentation schématique de l’organisation selon H. Mintzberg qui définit l’organisation et la structure comme suit 2: Définition de l’organisation : « Action collective à la poursuite de … Dune part une analyse très poussée et très robuste de laction collective, la sociologie des organisations à proprement parler, telle que nous en avons récupéré les outils. Ainsi, un glissement a eu lieu lentement vers les services qui offrent désormais le plus d'emplois, et qualifiés bien sûr. Plus tard, en 1977, dans "l'acteur et le système", livre plus sophistiqué, il montre le "jeu" des hommes, tournant les règles de l'organisation à leur propre intérêt. Il peut utiliser ainsi ses connaissances des deux milieux pour consolider et agrandir son pouvoir. Parmi eux, gagnent ceux qui ont su développer de nouvelles règles de coopération à l'intérieur des entreprises, ou à l'extérieur, par la sous-traitance, les alliances, observe M. Crozier. Ils ont su passer de l'individualisme "contre" à l'individualisme "avec". Autre valeur montante, la liberté avec son corollaire, l'individualisme. Selon Etzioni, les objectifs remplissent plusieurs rôles : 1°) Ils fournissent une orientation en dépeignant un état futur des activités que les membres de l’organisation s’efforceront de réaliser ; ils établissent ainsi des lignes directrices pour l’activité des membres de l’organisation. Cependant ces incertitudes apparaissent comme des contraintes que les acteurs vont intégrer dans leur stratégie et ne sont en aucun cas, quelque chose qu'ils auraient à subir de manière passive. Ann Arbor, MI: University of Michigan Press. De nombreux auteurs ont avancé des séries de recommandations sur la manière de surmonter la résistance au changement. Ce système apparaît la plupart du temps comme un système fondé sur un échange de type rationnel-légal (salaire,...) cependant, il ne dit rien des raisons pour lesquelles tel individu s'engage dans telle organisation or ces raisons déterminent bien souvent la bonne ou mauvaise marche de telle ou telle organisation. Il a également enseigné à Harvard. Ils ressassent les pesanteurs administratives et culturelles, et d'autres prétextes pour ne rien changer. Weber distingue trois types purs d’organisation selon la manière de légitimer l’autorité. L'ensemble de ce construit en ajustement permanent constitue le système d'action concret. Michel Crozier et Erhard Friedberg, L'Acteur et le système, Paris, Ed. Ces trois concepts (système d'action concret, zone d'incertitude et pouvoir) sont fondamentaux pour comprendre le fonctionnement des organisations. This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions. Le chef d'entreprise ne peut que "libérer l'initiative". Ils étaient si occupés par leurs ratios et leurs bagarres internes qu'ils en oubliaient le client. Définition 10 . L'organisation, son système et ses sous-systèmes permettraient de mieux comprendre les stratégies d'acteurs : il faut partir, non pas de l'acteur, mais de sa stratégie individuelle. Michel Crozier ou l'acteur dans le système Marc Mousli Alternatives Economiques n° 258 - mai 2007 Fondateur de la sociologie française des organisations, Michel Crozier a étudié les relations des acteurs au sein des systèmes grâce à une méthode originale, celle de l'analyse stratégique. Elle traduit au niveau des moyens l'expression d'une volonté : soit par la manière dont les différents éléments d'un ensemble complexe, d'une société, d'un être vivant sont structurés et articulés.